La Conserverie 2020

Vendredi 29 mai

Sandrine Arnaud   – Chant, kazoo
Mathieu Lagraula  – Banjo, trompette
Simon Riochet         – Washboard, batterie
Erwan Thobie          – Sousaphone
François Tavard     – Trombone
Nicolas Maillet        – Clarinette

21 h 00 – The Sassy Swingers

Après avoir sillonné les routes de France, d’Allemagne, de la Suisse et de l’International avec leur tournée « Music From New Orleans », le désormais célèbre groupe Nantais est « Hot For More« .

Toujours aussi « Sassy », enthousiastes et impertinents, les Sassy Swingers sont de retour sur scène avec un nouveau spectacle « Hot for More* » aux compositions résolument swing et « so positive ».

Avec « Hot For More », ce sextet singulier propose une nouvelle scénographie, pour un show vintage et “feel good” aussi bien visuel que sonore.

Sassy jusqu’au bout des ongles, les Swingers chantent, dansent, enflamment la scène comme la salle, portés par une création lumière et des nouveaux costumes conçus par les costumières de la mondialement célèbre compagnie « Royal de Luxe ».

Encore plus punchy, toujours aussi rétro, les nouvelles compositions des Sassy convoquent une fois de plus l’esprit des années 1930 et remettent au goût du jour un répertoire très largement New Orleans, Creole, Jazz, et Blues. En français comme en anglais, les Nantais swinguent, chaloupent, déploient toute une batterie d’instruments acoustiques et insolites, du banjo au washboard, en passant par trombone et trompette, sousaphone et clarinette.

Le tout porté par l’enthousiasme communicatif de l’électrique Sandrine Arnaud, pin-up délicieusement rétro et interprète à la voix féminine rare dans ce type de répertoire.

Pétulante et pétillante, débordante d’énergie et de générosité : Sassy c’est elle. Elle qui incarne l’énergie des Swingers, et elle qui est à l’origine de ce projet, qu’elle imagine un jour d’octobre 2014, alors qu’elle revient d’un voyage à la Nouvelle Orléans avec dans ses bagages tout l’imaginaire de cette ville mythique.

A la tête du sextet, elle dépoussière depuis ce répertoire enjoué et métissé des années 30 à nos jours. Enregistré entièrement en analogique, “Music from New Orleans”, le premier album du groupe, est sorti en mars 2018.

 

en savoir plus :  The Sassy Swingers

Ecouter un extrait ici :  The Sassy Swingers

22 h 30 – Nico Wayne Toussaint Quartet

 

Après 18 ans de tournées, 12 albums parus sur Dixiefrog et des programmations sur les grandes scènes blues et jazz nationales et internationales (Montréal Jazz Fest, Cognac Blues Passion, Memphis IBC, Doheny Blues Fest, Jazz in Marciac, Jazz à Vienne) l’harmoniciste et chanteur Nico Wayne Toussaint (Meilleur Harmoniciste IBC 2015, Meilleur Blues Songwritter ISC 2012) revient avec un nouveau groupe réuni autour de la musique de James Cotton. Ce répertoire énergisant donne à Nico et son Band l’occasion d’allier blues, harmonica et funk des années 70′ et 80′ dans la tradition de son mentor James Cotton, pour un show mémorable de groove et de boost. GET BOOSTED !

 

 

 

En savoir plus : Nico Waine Toussaint

Ecoutez un extrait ici :  Nico Wayne Toussaint

 

Samedi 30 mai

21 h 00 -Back to the Roots

 

François Collet – Guitare

Gaël Ventroux – Contrebasse

Gabor Turi – Batterie

Back To The Roots, c’est avant tout une grande histoire d’amitié.

Depuis plus de 10 ans François Collet et Gabor Turi se connaissent, d’abord compagnons d’études au Conservatoire, ils formeront leur tout premier groupe ensemble avec Corentin Pujol en 2007.
Ensuite chacun d’entre eux suivra sa propre route dans de multiples projets.

Ils se retrouvent en 2016 pour former Ginkgo avec Gaël Ventroux, projet autour de la musique du guitariste John Scofield avec lequel ils participent aux Rendez-Vous de l’Erdre 2017.
Puis arrive 2018 et l’envie de revenir à leurs premiers amours musicaux, autour d’un répertoire plus traditionnel.
Ils décident donc de s’attaquer à la musique de Jimmy Raney, René Thomas, Wes Montgomery, en passant également par Monk, Rollins et tous les chefs de file des années 50/60.

Un retour aux sources donc qui donnera naissance au projet Back To The Roots

Ecoutez un extrait ici :  Back to the Roots

22 h 30 -Manu KATCHE

The Scope : la Belle Ame de Manu Katché

 » Paris Bazaar aime la musique et les musiciens avec un grand M. The Scope, le nouvel album de Manu Katché, l’un des meilleurs batteurs au monde, a fait notre joie majuscule.

Les habitudes ont la peau dure. C’est ainsi que les musiciens sont trop souvent considérés comme les faire-valoir de celui qui chante. Les metteurs en son à l’ombre de l’artiste. Quelle erreur ! Ils sont tellement plus ! Certains savent s’extraire de la multitude anonyme de ces cohortes de pianistes, guitaristes et autres batteurs. Et prennent alors toute la lumière. On pense à Mick Ronson ou Reeves Gabrels avec Bowie. On se souvient de Stanley Clarke avec Stan Getz, on n’oublie pas Sheila E avec Prince ou Herbie Hancock.

En France, nous avons aussi nos perles à nous ! David Guetta est connu mondialement ! Oui, mais il ne joue pas de musique. Il passe des trucs de danse de djeuns sur des clés USB ! Daft Punk est aussi très connu. Le duo de motards est sans doute le meilleur représentant Bontempi à l’étranger. Evidemment, les immenses Michel Legrand et Maurice Jarre étaient aussi des références dans la musique outre-atlantique, surtout pour les B.O.

Actuellement, LA vraie référence française est sans aucun doute Manu Katché. Faut dire que le gars sait taper sur ses gamelles. Et puis, avez-vous vu la tête du C.V. ! Il donne le vertige. Michel Jonasz, Sting, Dire Straits, Peter Gabriel, Tears For Fears, Tori Amos, Stephan Eicher, Marcus Miller… Si je poursuis, j’y suis encore demain mais est-ce bien nécessaire ? « 

en savoir plus :  Manu KATCHE