TRIBUTE to LOUIS PRIMA

samedi 3 juin 2017 – 2ème partie – LA CONSERVERIE

hommage à Louis Prima

David Costa Coelho : voix
Francis Guero : trombone
Julien Silvand : trompette
Julien Duchet : saxophone ténor
Fabien Saussaye : piano
Stéphane Barral : contrebasse
Simon Boyer : batterie

Aucune référence au Primatice, peintre et sculpteur de la Renaissance italienne, mais plutôt à Louis Prima dont ils reprennent les standards avec une verve étourdissante.

Ils perpétuent un genre de burlesque qui a toujours eu sa place dans le jazz et dont Ray Gelato et ses Giants ont ranimé la flamme au début du festival.

Un courant représenté, notamment, par le film Helzapoppin, incarné, à l’heure actuelle, par les Pink Turtle dont ils sont les dignes émules. Au demeurant, excellents musiciens, à l’instar de Francis Guéro, l’un des fleurons de la scène toulousaine. De surcroît choristes accomplis, passant à la moulinette de leur humour décapant des tubes confirmés, aussi divers que Fever, O Sole Mio ou, bien sûr, Just A Gigolo. Gros succès populaire, ovations sans fin. Bête de scène extravagante, trompettiste et chanteur originaire de la Nouvelle Orléans, précurseur du rock’n’roll, Louis Prima a fait danser le monde entier avec « Just a Gigolo », une des chansons les plus diffusées dans le monde encore de nos jours. Atmosphère festive, magie rythmique, section cuivres débridée, auxquelles s’ajoutent la voix et la présence scénique de David Costa Coelho : en 2015 les Primatics, grâce à la qualité et à l’énergie de leur performance, ont reçu le Prix du Public à Ascona.

Parions que David Costa Coelho et ses acolytes – tous musiciens confirmés issus de la scènz swing française- feront un triomphe.